Alfa Romeo - New Design

8C Competizione - MiTo - Giulietta - 4C Concept - 4C Launch édition - 4C Standard édition - 4C Spider - Giulia - ...?
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
* * * * * * * * * * * * * * * Bienvenue sur Alfa Romeo - New Design * * * * * * * * * * * * * * * Le site est optimisé pour un affichage 1920x1080, et pour ceux qui ont les yeux bien ouverts ... ;-)
La tant attendue 4C dans sa version clients a été dévoilée officiellement au salon de Genève du 7 au 17 Mars 2013, retrouvez les premières photos officielles dans le forum "les news", et le détail de la première 4C à être commercialisée en série limitée, la "Launch Edition" dans le forum 4C-8C -------ENJOY-------
AR-ND, le forum dédié à la nouvelle et future gamme Alfa Romeo, ainsi que les nouveautés du groupe Fiat/Chrysler

Partagez | 
 

 FIAT/Chrysler Group

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FunnyGames
Administrateur
avatar

Messages 1694

Membre le 29/11/2011

Localisation IDF - 95
véhicule Alfa Romeo GT & Brera - Freemont 3.6 AWD Lounge - Panda CLX (ex MiTo 155)

MessageSujet: FIAT/Chrysler Group   Mer 8 Fév - 16:32

Source: FiatPress


Résultats de l'exercice et du quatrième trimestre 2011



Le groupe Fiat-Chrysler a clôturé 2011 en atteignant, et même en dépassant tous ses objectifs.

Les recettes et le résultat de la gestion courante, respectivement égaux à 59,6 milliards d'euros et 2,4 milliards d'euros, ont été nettement supérieurs aux objectifs que s'était fixés le groupe malgré des conditions très hétérogènes sur le marché et particulièrement difficiles en Europe, pendant la seconde moitié de l'année.

La marge sur le chiffre d'affaires a atteint 4% et le bénéfice net s'est élevé à 1,7 milliards d'euros (0,7 milliards d'euros hors revenus exceptionnels). Fiat et Chrysler ensemble ont livré 4 millions de véhicules sur l'ensemble de l'année.

L'endettement net industriel s'est réduit à 5,5 milliards d'euros, conformément aux objectifs, avec une rigueur constante dans la gestion du capital d'exploitation.
La liquidité disponible est solide et atteint 20,7 milliards d'euros, bien au-delà des objectifs.



Le conseil d'administration entend distribuer un dividende total de 40 millions d'euros pour les actions privilégiées et d'épargne.

Du fait du niveau d'incertitude qui concerne l'évolution à court terme de l'économie dans la zone Euro, les attentes en matière de résultats du Groupe en 2012 sont les suivantes : recettes supérieures à 77 milliards d'euros, bénéfice de la gestion ordinaire entre 3,8 et 4,5 milliards d'euros, bénéfice net entre 1,2 et 1,5 milliards d'euros, endettement net industriel entre 5,5 et 6,0 milliards d'euros.

- Les recettes, égales à 59,6 milliards d'euros, reflètent la contribution de Chrysler pour la période de juin à décembre, de 23,6 milliards d'euros et la croissance de 4,2% des recettes de Fiat, à l'exclusion de Chrysler (37,4 milliards d'euros). Les recettes de FGA conservent le même niveau qu'en 2010, malgré les conditions difficiles du marché en Europe.
Les marques Sportives et de Luxe et les Pièces de Rechange ont atteint un taux de croissance à deux chiffres.

- Le bénéfice de la gestion ordinaire a atteint 2,4 milliards d'euros, avec une marge sur les recettes de 4,0%. En excluant Chrysler, le bénéfice de la gestion ordinaire s'est élevé à 1 milliard d'euros, conformément à 2010.

- Le bénéfice net a atteint 1,7 milliards d'euros, influencé par des revenus exceptionnels égaux à 1 milliard d'euros (essentiellement liés à l'évaluation de la part détenue dans Chrysler au moment de la consolidation, net d'autres charges exceptionnels) et par l'effet négatif, pour 0,1 milliard d'euros, dérivant de l'évaluation selon les valeurs de marché de deux «equity swap» liées aux plans de «stock-options» sur des actions Fiat. Net de ces deux composantes, le bénéfice net a atteint 0,8 milliard d'euros.
Avec les mêmes bases de calcul, le résultat net de Fiat, en excluant Chrysler, était à l'équilibre.

- L'endettement net industriel à la fin de l'exercice était de 5,5 milliards d'euros, en hausse par rapport aux 0,5 milliard d'euros de la fin 2010, essentiellement du fait de la consolidation de la dette nette de Chrysler (3,9 milliards d'euros), de l'achat des parts de Chrysler détenues par le Département du Trésor américain et par le Canada (0,5 milliards d'euros), et des investissements (5,5 milliards d'euros), net des disponibilités générées dans l'exercice par les activités opérationnelles (5,2 milliards d'euros).
L'endettement net industriel de Fiat, à l'exclusion de Chrysler, était égal à 2,4 milliards d'euros; s'il est calculé au net des débours pour l'achat des parts dans Chrysler, et d'autres postes non monétaires, il est égal à 0,7 milliard d'euros, ce qui est bien en deçà de l'objectif d'origine.

- La liquidité disponible, qui comprend 3 milliards d'euros de lignes de crédit non utilisées, s'est stabilisée à 20,7 milliards d'euros. Les 12,3 milliards d'euros relatifs à Fiat, à l'exclusion de Chrysler, sont conformes à la liquidité disponible à la fin 2010.




Les résultats du Groupe



Les recettes du Groupe en 2011 ont atteint 59,6 milliards d'euros :

- Fiat Group Automobiles (FGA) a enregistré des recettes s'élevant à environ 28 milliards d'euros, conformément à 2010, avec un total de 2032900 voitures et véhicules commerciaux légers livrés (- 2,4% par rapport à 2010). L'augmentation de 7,6% des volumes de véhicules commerciaux légers n'a pas totalement compensé la réduction de 4,6% enregistrée pour les livraisons de voitures, influencée par la faiblesse permanente de la demande en Italie.
Au Brésil, FGA a livré un total record de 772700 véhicules (+ 1,5% par rapport à 2010).

- Chrysler a atteint des recettes de 23,6 milliards d'euros au cours des 7 mois, de juin à décembre, avec des livraisons globales de 1190000 unités (2011000 pour tout l'exercice 2011, en hausse de 26% par rapport à l'année précédente).

- Marques de Luxe et Sportives:

Ferrari a obtenu des recettes égales à 2,3 milliards d'euros, en hausse de 17,3% par rapport à 2010, tandis que les recettes de Maserati sont conformes à 2010, avec 588 millions d'euros.

- Les Pièces et Systèmes de Production ont réalisé des recettes égales à environ 12 milliards d'euros, avec une hausse de 10,1% par rapport à 2010. Tous les secteurs ont enregistré une croissance significative par rapport à 2010. En particulier, les recettes de Magneti Marelli s'améliorent de 8,5%, pour atteindre 5,9 milliards d'euros.


Les recettes du Groupe au quatrième trimestre 2011 ont atteint 19,6 milliards d'euros.


En excluant Chrysler, le Groupe a obtenu des recettes égales à 9,4 milliards d'euros, ce qui est sensiblement conforme au quatrième trimestre 2010. La diminution de 3,2% enregistrée par FGA (- 1,3% à taux de change constants), essentiellement due à la réduction des volumes d'automobiles en Europe, a été compensée par une augmentation des recettes de Ferrari et du secteur Pièces.

Le bénéfice de la gestion ordinaire a atteint, en 2011, 2 392 millions d'euros avec une marge sur les recettes de 4,0%.
En excluant Chrysler, le bénéfice de la gestion ordinaire s'est stabilisé à 1 047 millions d'euros (1 112 millions d'euros en 2010), avec une marge sur les recettes de 2,8% (3,1% en 2010).


- En 2011, le bénéfice de la gestion ordinaire enregistré par FGA a été de 430 millions d'euros (607 millions d'euros en 2010). Les rendements sur les achats et ceux dérivant du World Class Manufacturing n'ont compensé que partiellement la chute des volumes d'automobiles en Europe, les coûts de publicité supérieurs liés au lancement de nouveaux modèles et les frais supérieurs en matière de Recherche et de Développement, liées aux modèles futurs.

- Pendant la période juin-décembre, Chrysler a enregistré un bénéfice de la gestion ordinaire égal à 1341 millions d'euros.
L'augmentation de la part de marché enregistrée aux Etats-Unis et au Canada a été tractée par l'évolution positive des volumes, du mix et des prix des nouveaux modèles.
La marge sur les recettes a bénéficié du faible niveau des amortissements des coûts de recherche et de développement, puisque les investissements se réfèrent à des produits encore en phase de développement.

- Les marques de Luxe et Sportives ont bénéficié de volumes supérieurs.
Ferrari a atteint un bénéfice de la gestion ordinaire de 312 millions d'euros (303 millions en 2010), tandis que Maserati a réalisé une augmentation de 67%, atteignant les 40 millions d'euros.

- Le bénéfice de la gestion ordinaire du secteur Pièces et Systèmes de Production a atteint 348 millions d'euros (+40% par rapport à 2010), avec Magneti Marelli qui a presque doublé son résultat à 181 millions d'euros, par rapport aux 98 millions d'euros de 2010.

_______________________________________________________________________________________________________________________________________



.............MiTo 1.4 T-jet ..............................GT 3.2 V6...............................Brera 1750 TBi.......................Freemont 3.6 V6.............
Revenir en haut Aller en bas
http://fiat-freemont.road2us.com/
 
FIAT/Chrysler Group
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» couple de serrage roulement arrière
» L'italien Fiat va racheter la totalité du groupe américain Chrysler
» FIAT GROUP ePER V84 (05.2014)
» 2010 - [Chrysler] Delta
» Fiat nous voilà....ou pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alfa Romeo - New Design :: Le groupe FIAT - Chrysler :: Actualités du groupe-
Sauter vers: